1
Comment créer un blog qui marche ?

J’ai toujours été passionné de technologie et en particulier d’Internet. Pourtant, si on m’avait dit, 10 ans en arrière, que je gagnerais ma vie en tenant un blog…

… je n’en aurais probablement pas cru un mot.

À l’époque, je pensais que pour réussir dans la vie, il fallait travailler dans un bureau au dernier étage d’un gratte-ciel à New York, à Paris ou à Londres.

Mais apparemment, les choses ont changé !

Chez WebsiteToolTester, nous créons de nombreux contenus en parallèle des articles de blog. Nous sommes toutefois très fiers de constater que près de 50 % de nos lecteurs viennent de notre blog. Alimenté en 7 langues, il attire environ 150 000 visiteurs chaque mois.

image1

Capture d’écran de notre compte Google Analytics

Mais assez parlé de nous, je suis ici pour vous montrer comment créer un blog qui, je l’espère, cartonnera sur Internet.

Vous êtes prêts ? Alors, attachez vos ceintures !

Créer un blog : avantages et inconvénients

Comme je l’ai déjà dit, tenir un blog peut être une activité très enrichissante (et pas seulement d’un point de vue financier), mais qui présente également certains inconvénients. Concrètement, qu’est-ce ce qui vous attend ?

Points positifs Points négatifs
C’est une activité qui peut s’avérer lucrative :
Les exemples de blogueurs qui gagnent bien leur vie ne manquent pas, mais ne vous y trompez pas, ils travaillent aussi d’arrache-pied.

C’est un travail flexible :
À moins que le concept de votre blog n’implique des contraintes particulières (par exemple, si vous donnez votre avis sur des restaurants parisiens), vous pouvez travailler de n’importe où et (presque) n’importe quand.

Vous apprendrez sans cesse de nouvelles choses :
Ces dernières années, j’ai dû acquérir de nouvelles connaissances et faire face à de multiples défis (SEO, e-mail marketing, marketing de contenu, etc.). Cela m’a également permis de rencontrer des pointures du secteur.

Vous êtes votre propre patron :
Vous avez le contrôle absolu sur la direction à donner à votre activité. Pour le meilleur ou pour le pire, c’est vous qui prenez les décisions.

C’est une activité valorisante (du moins pour moi) :
Il y a quelque chose de gratifiant à écrire du contenu en sachant qu’il va (potentiellement) aider des milliers de personnes.

Le succès n’est pas garanti :
Nombreux sont ceux qui se vantent de gagner beaucoup d’argent grâce à leur blog. Attention : ce n’est pas le cas de tout le monde.

C’est une activité qui peut être solitaire :
À moins que le développement de votre projet ne vous amène à faire appel à des collaborateurs, vous travaillerez très probablement seul, au risque de vous sentir parfois isolé. Si les interactions sociales vous manquent, n’hésitez pas à intégrer un espace de coworking.

Il vous faudra un minimum de connaissances techniques :
Inutile d’avoir un diplôme d’ingénieur, mais la gestion d’un blog requiert quelques connaissances techniques. Vous devez au moins avoir la volonté d’apprendre.

Soyez prêt à travailler dur :
Ne vous méprenez pas : créer un blog revient à lancer une entreprise. Si vous voulez réussir, il vous faudra travailler plus dur que vos concurrents.

C’est un travail de longue haleine :
Je ne connais personne qui a eu la chance de gagner sa vie (décemment) grâce à son blog en 2 mois. Selon moi, il faut compter 1 an (au moins) avant de constater les premiers résultats.

Pour vous aider à lancer votre propre blog, j’ai élaboré ce processus en 8 étapes. Découvrons-les ensemble.

Idées de blog : de quoi allez-vous parler ?

image2

Avec un peu de chance, vous avez déjà une idée de ce dont vous voulez parler dans votre blog. Vous êtes peut-être passionné de golf ou féru de cuisine végane ?

Si c’est le cas, suivez votre instinct et créez un blog à propos de votre passion (ou de votre profession).

Si vous n’avez pas d’idée précise en tête (ou au contraire, si vous en avez trop), il vous faudra faire quelques recherches avant de vous décider.

Dans tous les cas, il est essentiel de systématiquement valider cette idée. Je vous conseille d’appliquer la méthode suivante :

1 – Brainstorming

Si vous n’avez pas la chance d’avoir un éclair de génie et que vous êtes bloqué, prenez une feuille et un stylo et écrivez toutes les idées qui vous passent par la tête.

Remarque : personnellement, j’aime m’asseoir dans un fauteuil, une tasse de café ou de thé à la main, avec une musique d’ambiance relaxante.

Vous pouvez commencer par répondre aux questions suivantes :

  • Listez 5 choses que vous aimez faire (sans réserve) dans votre temps libre.
  • Notez les sujets que vous connaissez déjà bien.
  • Listez 5 sujets sur lesquels vous aimeriez en savoir (beaucoup) plus.
  • Énumérez les 5 sources d’information principales (en ligne ou physiques) que vous consultez.
  • Listez 5 choses pour lesquelles vous êtes doué.
  • Consultez votre historique de navigation pour identifier les types d’articles et de produits qui vous intéressent.
  • Quels types de profils suivez-vous sur les réseaux sociaux ?

En suivant ce processus, vous devriez avoir trouvé quelques suggestions. Passons à l’étape 2 : évaluer ces idées et en choisir une.

2 – Êtes-vous passionné par le sujet ?

Oui, je sais… vous voulez simplement créer votre propre blog pour gagner plein d’argent.

Peu importe si pour cela vous devez écrire sur des sujets assommants tels que l’histoire des statistiques (sans rire, il semble y avoir un public pour cela).

Mais attention, pas si vite !

Au risque de paraître paternaliste, je vous conseille vivement de choisir un sujet qui vous intéresse réellement (ou que vous êtes sûr d’apprécier).

Si vous voulez réussir, vous allez devoir rédiger de nombreux contenus en rapport avec ce sujet. Si vous n’aimez pas ce que vous faites, vous finirez par abandonner et vous aurez potentiellement gâché des dizaines d’heures de travail.

Cela me rappelle un ami à moi qui avait trouvé la niche parfaite pour son blog : les kayaks de pêche gonflables. La situation était idéale : faible concurrence et trafic (relativement) élevé sur Google. Il a commencé à rédiger quelques billets, avant de réaliser assez rapidement qu’il détestait la pêche. Au final, il n’a même pas publié ses articles.

3 – Votre niche est-elle suffisamment large ?

Vous l’aurez compris, pour monétiser votre blog, il vous faudra du trafic. Et vous pourriez avoir besoin de plus de visiteurs que ce que vous pensez.

Malheureusement, il existe peu de données fiables sur ce point. Prenons le scénario suivant :

  • Vous attirez 200 visiteurs par jour.
  • Votre taux de conversion est de 1,5 %.
  • Vous obtenez 5 € par conversion.

Avec un tel trafic, vous gagneriez environ 450 € par mois. C’est un début, mais pas de quoi vous changer la vie, n’est-ce pas ?

À moins de vous contenter d’un salaire de misère, 5 000 visiteurs par mois ne suffiront pas : vous devrez voir plus grand. Je ne vous cache pas que cela prendra du temps et des efforts.

Impossible d’être certain que la niche que vous avez choisie est suffisamment large tant que vous ne l’avez pas mise à l’épreuve. Pour savoir si vous êtes sur la bonne voie, vous pouvez vous fier à certains indicateurs :

  • Il existe déjà des blogs bien établis sur le sujet.
  • Vous obtenez un grand nombre de résultats lorsque vous effectuez des recherches sur ce thème.
  • Des publicités Google apparaissent dans les résultats de recherche.

SEO GoogleAds France

Quelques conseils complémentaires :

Astuce : vous pouvez associer différents sujets/niches sur un même blog, mais ils doivent avoir un lien entre eux. Si votre contenu est très pointu, les visiteurs (comme les moteurs de recherche) pourront plus facilement vous identifier comme la référence en la matière. Ne parlez pas de chaussures de sport pour publier un avis sur un hôtel le lendemain. Tenez-vous-en à votre niche !

4 – Pouvez-vous monétiser votre niche ?

Il existe de nombreuses manières de monétiser votre blog (nous approfondirons la question un peu plus loin). Toutefois, toutes les niches ne se valent pas et certaines sont plus lucratives (et généralement plus concurrentielles) que d’autres.

Pour savoir si le sujet de votre blog est rentable, examinez les points suivants :

  • Recherchez des produits liés à votre niche sur Amazon. En existe-t-il beaucoup ?
  • Google affiche-t-il des publicités lorsque vous effectuez des recherches sur votre niche ?
  • Déterminez s’il existe des programmes d’affiliation relatifs à votre niche (par exemple, effectuez la recherche suivante dans Google : « [SUJET] + programme d’affiliation »).
  • Recherchez de potentiels programmes d’affiliation sur des sites tels que Awin, CJ.com ou OfferVault.

Awin France

La présence de produits vendus en ligne, de publicités Google ou de produits liés à des programmes d’affiliation est généralement un bon indicateur de la rentabilité d’une niche.

5 – Évaluez la concurrence

Ce n’est pas une surprise, les niches qui génèrent un trafic important et présentent un fort potentiel de revenus (comme les paris en ligne ou les services financiers) attirent de nombreux poids lourds du secteur au portefeuille bien garni.

Bien sûr, il est préférable d’opter pour une niche très rentable, mais vous avez peu de chances de réussir si la concurrence est trop féroce.

Commencez par identifier vos concurrents. Utilisez Google afin de déterminer qui sont vos principaux adversaires (limitez-vous à 5 à 10 sites).

SEO Blog FrancePar exemple, selon Ahrefs la niche « tisane » n’est pas trop concurrentielle.

Faites appel à votre bon sens et abandonnez les sujets qui font l’objet d’une concurrence délirante. Quelques astuces pour estimer le niveau de concurrence :

  • Déterminez le nombre de blogs (sérieux) qui existent déjà sur le sujet.
  • Établissez le nombre d’articles publiés par chaque concurrent.
  • Évaluez la qualité globale du contenu.
  • Quelle est la fréquence de publication ?
  • S’agit-il de blogueurs indépendants ou de publications en ligne de plus grande envergure ?
  • Utilisez des outils tels que Moz, SemRush ou Ahrefs pour accéder à leurs informations de SEO : examinez leur trafic, les liens pointant vers le site (backlinks), les choix d’optimisation pour les moteurs de recherche, etc.

6 – Quel angle adopter ?

Votre blog doit nécessairement se démarquer de la concurrence, surtout s’il s’agit d’un marché hautement concurrentiel.

Sinon, pourquoi les utilisateurs (ou les moteurs de recherche) s’intéresseraient-ils à votre site ?

J’ai listé ci-dessous les leviers les plus courants sur lesquels vous pouvez jouer pour différencier votre blog. N’hésitez pas à les combiner :

  • Spécialisez-vous dans un sous-thème (par exemple, alimentation > alimentation végane > alimentation végane pour les athlètes).
  • Allez au bout des choses et offrez des informations inédites par rapport à vos concurrents.
  • Proposez en permanence du contenu à jour.
  • Investissez dans des contenus multimédias : vidéos, podcasts, photos professionnelles, etc.
  • Créez une communauté en ligne (lancez un forum, donnez aux lecteurs la possibilité de laisser des commentaires, etc.).

Comment choisir un nom de blog ?

image4

Maintenant que nous avons choisi un sujet pour votre blog, il est temps de lui trouver un nom. Il s’agit d’une question personnelle et il n’existe pas de recette miracle pour choisir le nom idéal.

Laissez-moi cependant vous donner quelques astuces pour guider votre réflexion et trouver plusieurs options avant de faire votre choix :

  • Privilégiez les noms courts (2 ou 3 mots réels maximum) qui seront plus faciles à mémoriser.
  • Choisissez un nom lié à votre site ou à vous-même. Vous pouvez aussi tout simplement utiliser votre nom et votre prénom.
  • Son orthographe et sa prononciation doivent être claires : évitez les lettres doubles ou les noms qui appellent les fautes d’orthographe comme flickr.com ou elegantthemes.com.
  • Si vous avez une stratégie SEO, vous pouvez intégrer un mot-clé dans le nom de domaine. Attention : Google affirme que c’est désormais inutile (article en anglais).
  • Gardez en tête votre stratégie de marque. Par exemple, choisissez un nom qui ne soit pas trop long pour un logo.
  • Laissez-vous la possibilité d’élargir les sujets traités sur votre blog. Par exemple, lemondedestelephonesportables.fr n’est pas le meilleur choix si vous envisagez de parler de tablettes ou d’autres appareils portables par la suite.
  • N’oubliez pas les réseaux sociaux. Votre nom doit être disponible sur Instagram, Twitter, etc.
  • Attention aux marques déposées ! ShopifyNinjas et AdsenseFlippers ont dû changer leur nom suite à des problèmes de droits.
  • Recherchez des synonymes en ligne.
  • Sélectionnez vos meilleures idées et organisez un petit sondage auprès de votre entourage.

Acheter un domaine

Parfait, maintenant que vous avez choisi un nom (en espérant qu’il ne soit pas déjà pris), il faut enregistrer un nom de domaine :

  • Abordable et fiable, LWS est mon registrar préféré. Vous pouvez aussi opter pour GoDaddy ou Ionos.
  • Préférez les extensions de nom de domaine les plus courantes : .com ou .fr.
  • De manière générale, je vous recommande d’éviter les chiffres, les mots restent plus facilement en mémoire.
  • Dans la mesure du possible, évitez les tirets dans votre nom de domaine. Ils peuvent donner l’impression d’un site de spam ou de mauvaise qualité.
  • Avant d’enregistrer votre nom de domaine, assurez-vous qu’il n’y a pas d’ambiguïté sur sa signification ni de double sens caché… Certains noms marquent certes les esprits, mais pas vraiment pour les bonnes raisons comme penisland.net (pour l’île de Pen Island) ou viagrafix.com (pour l’agence de graphisme Via Grafix qui a aujourd’hui changé de nom).
  • Pour ne pas risquer de perdre votre nom de domaine, sélectionnez l’option de renouvellement automatique.

Certains outils peuvent s’avérer très utiles pour vous aider à trouver un nom pour votre blog comme BustAName ou Dot-o-mator.

Astuce : certains blogueurs cherchent des noms de domaine expirés qui présentent encore une certaine valeur en matière de SEO (sur ExpiredDomains.net par exemple). Il peut s’agir d’une option risquée, car certains d’entre eux sont susceptibles d’être sanctionnés, par exemple pour cause de spam. Je vous conseille de ne pas vous y aventurer à moins de savoir exactement ce que vous faites.

Par où commencer votre blog ?

image5 1

Mais d’ailleurs, qu’est-ce qu’un blog ?

Un blog n’est ni plus ni moins qu’un site web (ou une partie d’un site) obéissant à une structure spécifique, généralement organisée par ordre chronologique inversé. Il se compose de différents billets (ou pages) qui, dans l’idéal, traitent d’un même sujet.

Pour créer votre blog, vous aurez donc besoin d’un site Internet (avec système de publication de blog).

Remarque : vous pouvez utiliser de nombreuses autres solutions telles que Tumblr, Blogger, Squarespace ou WordPress.com. Pour des raisons pratiques, j’ai sélectionné les plateformes de blog qui me semblaient les plus adaptées.

WordPress : le plus puissant

WordPress France

Utilisé sur près de 30 % des sites web, WordPress(.org) est sans nul doute le CMS le plus populaire sur le marché. Née en 2003, cette plateforme PHP a été spécialement conçue pour les blogueurs : vous êtes donc entre de bonnes mains.

La plateforme WordPress en elle-même est gratuite. Vous devrez cependant faire héberger l’application par un service d’hébergement. Les options ne manquent pas, mais je vous recommande Hébergement WordPress (pour les petits budgets) ou 1&1 IONOS (si vous voulez un service haut de gamme).

Un bon hébergeur est indispensable, ne serait-ce que pour le SEO. Si votre projet de blog est sérieux, je vous conseille d’opter pour une solution d’hébergement avancée comme 1&1 IONOS, même si cela implique un budget plus conséquent.

L’un des grands avantages de WordPress est que vous pouvez entièrement personnaliser le thème (modèle) de votre site en quelques clics.

WordPress propose une sélection de thèmes que vous pouvez utiliser gratuitement. Si vous êtes à la recherche d’un modèle plus sophistiqué accompagné d’une assistance, explorez les sites de thèmes WordPress tels que Template Monster ou ThemeForest. L’assistance ne sera peut-être disponible qu’en anglais.

WordPress offre toutes les fonctionnalités dont vous aurez besoin en tant que blogueur : catégories, étiquettes (tags), etc. Attention toutefois, tout ce qui brille n’est pas or et WordPress a son lot d’inconvénients que vous ne devez pas négliger. Voici ses atouts et ses limites :

Points positifs Points négatifs
Une puissance exceptionnelle
WordPress est une solution avancée sans (presque) aucune limite. Vous pouvez adapter le système à vos besoins (par exemple en rattachant une base de données), mais cela nécessitera des connaissances techniques ou l’aide d’un développeur.

Une solution (potentiellement) économique
Comme il s’agit d’une plateforme open source, vous n’aurez pas à payer le logiciel. Si vous optez pour un hébergeur abordable (tel que Hébergement WordPress), vous pouvez avoir un blog pour moins de 35 € par an si vous n’avez pas besoin d’un thème premium, de plug-ins ou de l’aide d’un développeur.

Liberté d’hébergement
Si vous n’êtes pas satisfait de votre hébergeur actuel (s’il est par exemple trop cher), vous pouvez transférer votre blog WordPress vers un autre fournisseur.

Des plug-ins qui permettent d’ajouter toutes les fonctionnalités dont vous rêvez
WordPress vous permet d’ajouter des plug-ins (extensions) pour enrichir votre blog de nouvelles fonctionnalités (comme des options SEO avancées).

Variété des thèmes
WordPress est compatible avec un nombre incalculable de thèmes (cf. par exemple ThemeForest) que vous pouvez installer pour donner une toute nouvelle apparence à votre site. Attention, certains thèmes sont de meilleure qualité que d’autres.

WordPress n’est pas si facile à utiliser
Certes, vous pouvez installer un modèle et commencer presque immédiatement votre blog. Toutefois, si vous voulez modifier l’apparence de votre site ou simplement mettre à jour votre système, vous aurez peut-être besoin de quelques notions de code.

Installation et mises à jour
WordPress doit être installé sur un serveur. Jusqu’ici rien de trop compliqué. Mais vous devrez également effectuer des mises à jour régulières, ce qui peut prendre du temps et poser quelques difficultés : vous devrez suivre tout cela avec attention.

Aucune assistance (officielle)
WordPress dispose d’une vaste communauté d’utilisateurs actifs, mais pas de service d’assistance officiel. En cas de problème, préparez-vous à lire de longs fils de discussion sur les forums ou à faire appel aux services d’un développeur.

Sécurité
WordPress étant un projet open source, certains hackers (malfaisants) identifient parfois des failles et les exploitent pour compromettre les sites web. Généralement, mettre à jour le système neutralise les menaces. Mais si vous ne le faites pas, vous vous exposez à un risque de piratage.

Si vous voulez en savoir plus sur WordPress et consulter quelques tutoriels vidéo, reportez-vous à notre guide détaillé sur WordPress.

Weebly : simplicité et flexibilité

Apparu en 2006, le vétéran Weebly s’est imposé comme l’un des outils de création de site web les plus populaires.

Il s’agit de l’un des éditeurs de blog les plus flexibles que j’ai personnellement eu l’occasion de tester. Vous pouvez modifier la mise en page de chaque article individuellement, par exemple en ajoutant ou en supprimant la barre latérale. Il propose en outre des fonctionnalités de blog solides telles que le flux RSS, les catégories, la planification des publications et les profils d’auteurs.

Passons en revue ses avantages et ses inconvénients pour savoir s’il s’agit d’une solution adaptée à vos besoins :

Points positifs Points négatifs
Facilité d’utilisation
Weebly figure dans mon top 3 en ce qui concerne la simplicité d’utilisation. Tout se fait par glisser-déposer dans l’éditeur, ce qui rend l’outil particulièrement intuitif pour les néophytes.Système flexible
Contrairement à d’autres outils de création de sites et à WordPress, Weebly permet aux utilisateurs d’ajouter n’importe quel élément à un billet de blog (galeries d’images, formulaires, cartes, etc.).

Assistance dédiée
Avantage de taille par rapport à WordPress, une assistance est disponible via la FAQ et par e-mail.

Forfait gratuit
Si vous souhaitez simplement tester Weebly sans être sûr de vouloir vous engager avec un forfait payant, vous avez la possibilité de souscrire un forfait gratuit des plus généreux.

Moins de puissance
Weebly s’adresse aux débutants qui n’ont aucune notion de code (et qui ne comptent pas apprendre). Ainsi, vous ne pourrez pas créer un annuaire de sites ou rattacher des bases de données externes. Au bout du compte, cela risque de limiter votre potentiel lorsqu’il s’agira de vous démarquer des autres blogs.Modèles de blog
Weebly met à votre disposition plusieurs thèmes gratuits, sans rivaliser toutefois avec la sélection proposée par des solutions comme WordPress ou Wix.

Restrictions en matière de SEO
Même si les options SEO de Weebly se défendent bien, elles ne sont pas aussi flexibles que celles de WordPress. Par exemple, avec Weebly, vous ne pouvez utiliser que les balises de titre H1 et H2.

En conclusion, Weebly est une très bonne plateforme pour les débutants qui n’ont pas besoin de solutions avancées et qui souhaitent lancer leur blog rapidement.

> Essayez Weebly gratuitement

Wix : simplicité et qualité graphique

Avec plus de 100 millions d’utilisateurs conquis, Wix est de loin l’éditeur de site web le plus populaire.

Pour être honnête, je ne trouve pas que l’approche de la plateforme de blog soit aussi intelligente que celle de Weebly ou de WordPress : elle manque de flexibilité et de certaines fonctionnalités. Wix mise tout sur son approche unique en matière de design web, ce qui explique son succès auprès des artistes et des créatifs qui souhaitent créer un blog.

Imaginons que vous vouliez créer un portfolio en ligne pour présenter votre travail. Dans le cadre de votre stratégie de marketing de contenu, vous souhaitez ajouter un volet blog. Wix s’imposera probablement comme la meilleure solution en raison de ses qualités visuelles.

Points positifs Points négatifs
Facilité d’utilisation
Un autre modèle de réussite en matière de simplicité d’utilisation. Vous pourrez prendre en main cet outil en 2 ou 3 heures.

Des modèles saisissants
De mon point de vue, les designs de Wix sont les plus réussis. Plus de 50 modèles de blog sont même disponibles gratuitement.

Assistance dédiée
Une équipe d’assistance répond à vos questions 24 heures sur 24 par e-mail ou par téléphone.

Des applications bien pensées
Comme dans WordPress, vous pouvez ajouter des extensions à votre site Wix afin d’enrichir les fonctionnalités de votre blog : organiser des événements, intégrer des pages réservées aux membres ou des galeries avec des options avancées pour les photographes.

Forfait d’essai gratuit
On apprécie le fait que Wix laisse un accès gratuit et illimité à la plateforme. Vous ne passez à un forfait payant que si vous êtes satisfait et que vous voulez utiliser votre propre nom de domaine.

Options SEO
Les options SEO de Wix sont satisfaisantes dans l’ensemble, même si elles présentent quelques limites (par exemple concernant la nomenclature des fichiers d’image). Plus d’informations ici.

Tarifs
Vous devrez débourser 8,50 € par mois pour avoir un blog sans publicité Wix. Si vous voulez un domaine .fr, il faudra également prévoir un coût supplémentaire.

Une technologie limitée
Bien que Wix (Code) propose des fonctionnalités avancées pour les développeurs (telles que les intégrations d’API), vous aurez peut-être besoin d’une solution plus robuste si vous envisagez un blog sophistiqué (par exemple, un annuaire de sites).

Si votre objectif est de créer un site web à l’apparence soignée comportant un blog (par exemple, portfolio + blog), je vous conseille d’essayer Wix.

> Essayez Wix gratuitement

Choisir un modèle

image12

Les modèles ou thèmes façonnent l’identité visuelle de votre blog. Privilégiez l’élégance et le côté intuitif.

Thèmes WordPress

Lorsque vient le moment de choisir un modèle pour WordPress, vous pouvez vous sentir un peu dépassé devant les milliers de possibilités qui s’offrent à vous.

Comme mentionné précédemment, vous pouvez utiliser l’un des modèles WordPress gratuits.

Si vous cherchez quelque chose de plus élégant ou si vous n’avez besoin que d’un minimum d’assistance, vous pouvez choisir un thème premium sur un autre site tel que ThemeForest ou Elegant Themes. En général, c’est là que les choses se compliquent.

image14 1

Lorsque je choisis un modèle WordPress, je me pose les questions suivantes :

  • Le prix correspond-il au budget que j’ai prévu ?
  • Est-ce que le design global me plaît ?
  • Le design est-il responsive (s’affiche parfaitement sur les appareils mobiles) ?
  • Le vendeur a-t-il une bonne réputation ? Propose-t-il des mises à jour régulières des thèmes ? Répond-il aux questions ? Offre-t-il des démonstrations en direct ? Etc.
  • Les avis sur ce modèle sont-ils positifs ? La plupart des sites qui vendent des modèles donnent la possibilité aux utilisateurs de laisser un avis.
  • Ce modèle est-il populaire ? Combien de fois a-t-il été vendu ? Plus il est populaire, plus il est susceptible de bénéficier d’une assistance et de mises à jour à l’avenir.
  • Prend-il en charge les plug-ins que j’utilise (par exemple, Yoast, WPML, Gravity Forms, etc.) ?
  • Peut-il être traduit en français ?
  • S’agit-il d’un modèle optimisé pour le SEO ? Lisez les avis des autres utilisateurs à ce propos.

Personnellement, je n’aime pas lorsque la configuration est trop complexe. J’essaye donc d’éviter les thèmes qui proposent des fonctionnalités dont je n’ai pas besoin (telles que des fonctions réservées aux membres). Elles ont tendance à compliquer la maintenance du blog.

En règle générale, j’obtiens une liste de 4 ou 5 thèmes pertinents pour ma niche. Pour déterminer l’heureux élu, j’attribue à chacun une note pour tous les points énumérés ci-dessus.

Modifier un modèle WordPress est simple, mais peut-être pas autant que vous le pensez. Je vais vous montrer comment installer un nouveau thème pour votre blog WordPress :

Remarque : si vous utilisez déjà un thème et que votre blog comporte du contenu, l’installation d’un nouveau modèle risque de casser votre site. Il est indispensable de veiller à avoir une sauvegarde avant de vous lancer dans ce processus.

Modèles d’éditeurs de sites web

Si vous utilisez un éditeur de site Internet tel que Wix ou Weebly, parcourez la bibliothèque de modèles intégrée et choisissez celui qui correspond le mieux à vos besoins et à votre niche. Tous les modèles proposés sont développés en interne, vous n’avez donc pas à vous inquiéter des problèmes techniques ou des questions de sécurité.

Ajouter des pages complémentaires

image15

Tout ce qui vous importe, c’est rédiger des articles à propos de sujets qui vous passionnent. Vous devrez toutefois ajouter des pages complémentaires à votre blog.

  1. Conditions d’utilisation et politique de confidentialité : pas le plus passionnant, j’en conviens, mais la plupart des pays exigent que ces formalités soient incluses sur les sites web (y compris les blogs). Page de contact : les visiteurs doivent avoir un moyen de vous contacter, mais publier votre e-mail aux yeux de tous n’est peut-être pas la meilleure idée, car votre adresse risque d’être récupérée par des spammeurs. Pour éviter cela, créez une page de contact comportant un formulaire lié à votre adresse e-mail personnelle.
  2. Page « Qui suis-je ? » : lorsque je tombe sur un site sans page de présentation, je trouve ça louche et j’ai l’impression que cela cache quelque chose. J’imagine que cela vous est déjà arrivé, alors n’oubliez pas de créer une page « Qui suis-je ? » accueillante.
  3. Plan du site : la plupart des plateformes le créent automatiquement. Assurez-vous que tel est bien le cas, cela vous sera utile pour le SEO. Et n’oubliez pas de l’envoyer à la Google Search Console !

Si vous proposez d’autres services en plus de vos contenus (par exemple, des services en ligne), je vous conseille de créer des pages pour les présenter. Il n’y pas vraiment de règle, tout dépend de votre blog.

Planifier le contenu de votre blog

image16

Si vous voulez créer un blog prospère, vous devrez produire du contenu unique, séduisant et engageant pour vos lecteurs.

Plus facile à dire qu’à faire, certes !

Étant donné que la création de contenu doit constituer votre priorité no 1 (il s’agit de l’essence même d’un blog), vous devez anticiper et établir un calendrier de publication. Voici comment je procède personnellement :

  1. Décidez de la fréquence à laquelle vous souhaitez publier du contenu : une fois par semaine, deux fois par semaine, une fois par mois, etc.
  2. Créez un calendrier annuel faisant apparaître les créneaux de publication (hebdomadaires, mensuels, etc.). Personnellement, j’utilise une feuille de calcul, mais un calendrier classique ou en ligne (tel que Google Calendar) fait très bien l’affaire.
  3. Réfléchissez à des idées qui plairaient à vos visiteurs. Pour cela, vous pouvez faire un brainstorming, effectuer quelques recherches ou vous adresser directement à vos potentiels lecteurs.
  4. Déterminez le type de contenu à créer pour chaque idée (nous approfondirons ce point un peu plus loin) : billets de blog, images, vidéos, etc.
  5. Si vous avez une stratégie SEO (ce qui sera très probablement le cas), identifiez des mots-clés pour chaque idée de contenu.
  6. Remplissez le calendrier avec toutes vos idées en prenant en compte les éventuels événements saisonniers. Vous pouvez utiliser ce modèle HubSpot.
  7. Reprenez ce calendrier tous les 2 à 3 mois pour l’ajuster au besoin.

Il va sans dire que vos publications doivent être rédigées dans un français impeccable et très agréable à lire sans fautes de grammaire ou d’orthographe. N’hésitez pas à demander l’avis d’un ami ou à faire appel à un relecteur sur des plateformes telles que UpWork ou Freelancer.

Remarque : il est parfaitement normal que vos articles n’attirent pas les foules juste après leur publication. Très souvent, l’indexation par Google prend un peu de temps. Lorsque vous figurerez parmi les 10 premiers résultats pour un terme de recherche populaire, vous serez (généralement) récompensé par un trafic régulier.

Types de contenus attractifs

L’expérience m’a appris que certains contenus ont plus de succès que d’autres. De mon point de vue, les types de contenus suivants sont les plus intéressants pour les blogueurs :

  • Billet de blog : vous pouvez créer de nombreux types de billets de blog. Des listicles (des articles sous forme de liste), des réponses à des questions de lecteurs, des tutoriels, des études de cas, des profils ou des listes de choses à faire ou à voir, etc.
  • Illustrations et infographies : si vous avez des compétences en design graphique (ou un talent artistique), imaginez des ressources visuelles pour illustrer les informations contenues dans vos articles. Vous pouvez aussi vous tourner vers Fiverr pour obtenir des illustrations et des infographies à des tarifs relativement modestes.
  • La production de vidéos peut être très chronophage. Réalisées correctement, elles peuvent cependant booster votre SEO et votre présence en ligne.
  • Photos professionnelles : ajouter des photos à vos articles peut être une excellente idée. Assurez-vous toutefois de leur qualité : des images de piètre qualité risquent de donner une mauvaise image de votre site.
  • Partagez des données : si vous disposez de statistiques intéressantes (provenant de vos clients par exemple), exploitez ces données. Les lecteurs en raffolent et les grandes publications sont susceptibles de les partager.
  • Privilégiez le concret : les gens adorent les exemples pratiques, c’est pourquoi les études de cas et les anecdotes tirées de la réalité attirent énormément d’attention (par exemple, raconter comment Nicolas a réussi à redresser sa situation financière).
  • Lancez un podcast : de nombreux blogueurs semblent se tourner aujourd’hui avec succès vers le podcast. Je trouve personnellement que cela requiert beaucoup de travail et présente un intérêt uniquement pour les personnes qui ont déjà un lectorat solide.

Comment promouvoir votre blog et générer du trafic ?

image17

Il n’y a pas de recette miracle. Tout ce que je peux vous dire, c’est qu’il vous faudra du temps et beaucoup de travail. Comme le disait la prof de danse dans la série Fame :

« Vous avez un but, un rêve. Vous voulez la gloire, la célébrité. Eh bien ça, ça se paie. Et ça se paie ici et chez moi en une seule monnaie : votre sueur. »

En réalité, la promotion de votre blog dépendra des caractéristiques de votre projet et de votre personnalité. Inspirez-vous des pistes ci-dessous pour augmenter votre trafic :

  • SEO : si votre objectif consiste à générer un trafic important vers votre blog, l’optimisation pour les moteurs de recherche (SEO) doit être un élément clé de votre plan d’action. L’optimisation pour Google (et d’autres moteurs de recherche) prendra du temps : c’est une stratégie à moyen, voire long terme. Cela n’impliquera pas nécessairement de dépenses si vous adoptez une approche interne. Consultez ce guide consacré au SEO.
  • Articles invités : il n’est pas rare de voir des blogueurs publier des articles sur d’autres sites afin d’obtenir des liens et du trafic vers leur site. Cela s’avère particulièrement efficace lorsqu’ils sont publiés sur des sites de renom tels que le Huffington Post. Personnellement, publier du contenu sur un autre site m’attriste toujours un peu : je suis attaché à mes articles !
  • Trafic payant : si vous souhaitez donner un coup de boost à votre trafic sur une courte durée (quelques heures), vous pouvez mettre en place une campagne payante avec AdWords, Publicités Facebook, etc. Toutefois, cela représente un certain budget et dès que vous arrêterez de payer, le trafic s’évanouira.
  • Réseaux sociaux : Instagram, Pinterest, Facebook ou Twitter peuvent être de bonnes ressources pour augmenter la popularité de votre blog et attirer des followers qui deviendront de fidèles lecteurs. Les efforts sur les réseaux sociaux sont difficiles à mesurer, mais ils peuvent s’avérer très rentables. Je vous recommande cette stratégie en particulier si votre blog traite de sujets qui se prêtent bien au visuel tels que la cuisine, les bijoux ou la photographie.
  • Marketing par e-mail : même si le premier e-mail de masse a été envoyé il y a des années (1978), le marketing par e-mail offre toujours un retour sur investissement intéressant qui serait de l’ordre de 38 $ pour chaque dollar investi (article en anglais). Établir une liste d’e-mails me semble un bon moyen de fidéliser vos lecteurs. Pour cela, vous pouvez utiliser des outils tels que Mailchimp, ActiveCampaign ou GetResponse.
  • Si vous vous associez à des entreprises ou à d’autres blogs, faites en sorte qu’ils ajoutent un lien vers votre blog sur leur site pour renforcer votre trafic. Il faut que la situation soit avantageuse pour les deux parties.

Comment gagner de l’argent avec un blog

image19

Créer un blog à succès signifie, du moins pour la plupart des gens, créer un blog rémunérateur. Voici quelques idées sur la manière dont vous pouvez monétiser un blog.

Vente d’espaces publicitaires

Pour faire simple, il s’agit d’ajouter des publicités sur votre site, comme dans les magazines ou les journaux. Je suis certain que vous voyez des dizaines (voire des centaines) de publicités de ce type chaque jour et que vous voyez donc très bien de quoi je parle.

Examinons maintenant les types de publicités que vous pouvez trouver en ligne :

  • Coût par impression : lorsque l’annonceur vous verse de l’argent chaque fois que la publicité est affichée.
  • Coût par clic : il s’agit de la forme de rémunération la plus courante sur les sites. Vous affichez une publicité (par exemple, une bannière) sur votre site web et vous obtenez de l’argent à chaque fois qu’un utilisateur clique dessus.
  • Coût par action : l’annonceur vous verse une somme chaque fois qu’un utilisateur effectue une action (telle que remplir un formulaire ou créer un compte).

Si vous envisagez d’afficher des publicités sur votre site, il vous faudra un lectorat conséquent pour que cela soit rentable, le retour sur investissement étant assez faible.

Pour trouver des annonceurs, vous pouvez utiliser une régie publicitaire (AdSense, Amazon, Infolinks, etc.). Vous pouvez également contacter les annonceurs directement, auquel cas il vous faudra justifier d’une audience relativement importante pour qu’ils s’intéressent à vous.

Publicité France

Remarque : les publicités peuvent perturber les lecteurs. Attention à ne pas surcharger vos pages avec de trop nombreuses bannières.

Marketing d’affiliation

Si vous pensez qu’un produit correspond aux besoins de vos lecteurs, vous pouvez promouvoir des articles proposés par des vendeurs externes et percevoir une commission sur chaque vente. Par exemple, si vous avez un blog de cuisine, vous pouvez recommander vos ustensiles préférés sur Amazon.

image21

Les liens présents sur cette page sont des liens d’affiliation. Chaque fois qu’un utilisateur clique et effectue un achat, le propriétaire du site perçoit une commission.

Amazon Associates, ShareASale et AWin sont les réseaux d’affiliation les plus prisés.

Remarque : il s’agit de la méthode de monétisation que nous avons choisie. Certains liens sur cette page sont des liens d’affiliation grâce auxquels nous pouvons toucher une commission si vous achetez un produit. Cela ne présente toutefois aucun coût supplémentaire pour vous. Selon nous, cette méthode est la plus équilibrée : nous en tirons des revenus, sans encombrer notre site avec de trop nombreuses publicités qui détournent l’attention des lecteurs.

Vente de produits ou de services en ligne

Vous pouvez vendre une vaste sélection de produits ou services en ligne pour compléter vos revenus. Cette méthode est particulièrement efficace pour les blogs liés aux loisirs. Si vous avez un blog sur la pêche, vous pouvez proposer une boutique en ligne pour vendre du matériel de pêche.

Les produits physiques ne sont pas les seuls articles que vous pouvez proposer sur votre blog. Par exemple, vous pouvez vendre :

  • des produits numériques tels que des chansons, des œuvres d’art ou des vidéos.
  • des services de conseil, après tout vous êtes (ou deviendrez) un expert dans votre niche. Pourquoi ne pas offrir vos conseils à ceux qui en ont besoin ? Imaginez que vous teniez un blog dédié aux finances personnelles. Ne vous semblerait-il pas normal d’aider (moyennant rétribution) ceux qui cherchent à mettre en place une stratégie personnalisée de consolidation de leurs dettes ?
  • des cours : là encore, en tant qu’expert, vous pourriez élaborer des cours et les vendre en ligne. Ainsi, vous pouvez vendre des cours de yoga en ligne si vous avez un blog sur ce thème.
  • Les abonnements et les adhésions constituent un autre moyen populaire de monétiser les blogs. Dans cette approche, les utilisateurs qui payent ont accès à des contenus premium, des cours ou des produits (il peut s’agir par exemple de rapports exclusifs, de cours de SEO ou de produits de maquillage).
  • Autre solution pour générer des revenus en ligne : vendre un e-book. Cette méthode semble très prisée des blogueurs dernièrement. Généralement, un e-book gratuit permet de se constituer une liste d’e-mails pour ensuite en proposer d’autres payants.

Webinaires et événements

Si vous disposez d’une base de lecteurs conséquente, pourquoi ne pas organiser un événement en ligne ou en face à face comme un atelier pour apprendre à faire du pain ? Bien sûr, la participation sera payante.

De la même manière, vous pouvez organiser un webinaire (un atelier en ligne) payant. Les webinaires sont très courants dans la niche du marketing digital.

Vente de contenus sponsorisés

Certains blogs autorisent des marques commerciales à promouvoir du contenu sur leur site. Elles vous rémunèrent en échange du droit de publier leur contenu sur votre blog.

Contenu sponsorisé

Remarque : si vous publiez des articles sponsorisés, vous devez l’indiquer clairement et définir les liens sur « no follow ». Dans le cas contraire, vous vous exposez à de graves problèmes avec Google et vos lecteurs.

Dons

Vous pouvez demander à vos lecteurs de contribuer à votre blog en faisant un don. Vous pouvez par exemple utiliser PayPal pour mettre en place ce système, même si je trouve personnellement cette méthode de monétisation un peu curieuse. Autres options : Patreon, ou encore Tipeee, qui permettent à vos plus grands fans de soutenir financièrement votre blog.

Comment créer un blog à succès : conclusion

Vous l’aurez compris, créer un blog n’est pas une entreprise aisée. Pour réussir, il vous faudra travailler dur et faire preuve d’endurance (et probablement avoir un peu de chance aussi).

Une chose est sûre : plus vous serez organisé, plus vous aurez de chance de réussir. Alors ne négligez pas votre stratégie. Voici un résumé pas à pas du processus qui vous guidera dans la création et la monétisation de votre blog :

  1. Choisissez un sujet.
  2. Trouvez un nom (sympa) pour votre blog.
  3. Identifiez la plateforme la plus adaptée pour créer votre blog : Weebly, Wix ou WordPress.
  4. Choisissez votre modèle de blog (le design).
  5. Créez des pages complémentaires : Qui suis-je ?, Contact, Conditions d’utilisation…
  6. Planifiez les contenus qui alimenteront votre blog.
  7. Assurez la promotion de votre blog et générez du trafic.
  8. Monétisez votre blog pour gagner de l’argent.

J’espère que vous avez désormais une meilleure idée de la marche à suivre pour créer un blog. J’espère également que cet article aura été une source d’inspiration et que vous lancerez votre blog très prochainement. N’hésitez pas à nous tenir au courant de vos avancées, nous serons ravis d’avoir un retour sur vos expériences.

Et surtout, n’hésitez pas à laisser un commentaire si vous avez des questions. Je ferai de mon mieux pour vous aider.

Bonne chance !

Commentaires

Retour au début