1
Vitesse editeur site web

Chez soi ou en déplacement, on trouve naturel d’obtenir immédiatement l’information que l’on cherche sur Internet.

Dans l’idéal, les premiers éléments de contenu, tels que les titres et les menus de navigation, devraient être disponibles dans les deux secondes afin que l’utilisateur puisse interagir avec le site.

Votre site offre des informations intéressantes, il est ergonomique et optimisé pour le référencement ? C’est très bien, mais si le chargement des pages est trop long, vous aurez toujours des visiteurs mécontents.

Pourquoi la vitesse d’affichage des pages est-elle si importante ?

Tout d’abord, les utilisateurs n’ont pas le temps (ni la volonté) d’attendre qu’un site veuille bien finir par afficher son contenu. Surtout si ce sont des utilisateurs nomades qui consultent le site sur mobile.

Question, clic, réponse, voilà ce qu’ils veulent. Et si cela ne fonctionne pas sur un site, ils iront tout simplement voir ce que propose la concurrence. Face à un site lent, l’internaute se pose des questions : s’agit-il d’un site digne de confiance ? Le responsable du site sait-il vraiment ce qu’il fait ? À peu près aussi dommageable qu’un mauvais design, la lenteur donne également une image peu professionnelle.

Par ailleurs, Google considère la vitesse d’affichage des pages comme un critère important : un affichage trop lent peut nuire à votre référencement.

Six éditeurs soumis au test de vitesse

Nous avons examiné les durées moyennes de chargement (exprimées en page speed score, ou score de vitesse d’affichage des pages) de six éditeurs de site Internet courants : Jimdo, Webnode, E-monsite, Weebly, Wix et 1&1. Pour chaque fournisseur, nous avons utilisé trois modèles sans les modifier.

L’affichage sur ordinateur et l’affichage sur mobile ont été inclus dans le test.

Nous avons exécuté le test à l’aide de Google PageSpeed, en nous assurant que notre débit Internet était systématiquement identique. Notre conclusion : les éditeurs ont beaucoup à faire…

De tous les outils, seul Webnode obtient les 85 points nécessaires pour recevoir un score vert. Cela dit, il atteint ce résultat de justesse, et uniquement avec l’affichage sur ordinateur. Le tableau ci-dessous répertorie les scores de vitesse moyens :

Éditeur Sur ordinateur Sur mobile
Webnode 87 68
Weebly 81 66
E-monsite 79 66
Jimdo 75 60
Wix 75 55
1&1 MyWebsite 73 59

Remarque : nous avons choisi au hasard trois modèles pour chaque éditeur. Les scores de vitesse répertoriés ci-dessus correspondent à la moyenne obtenue avec les trois modèles.

Tests de vitesse : les résultats sont mauvais

Un point positif est que les éditeurs que nous avons testés offrent des versions mobiles des sites. Toutefois, nous avons remarqué que ces versions mobiles étaient particulièrement lentes, avec des notes allant de 59 (1&1 MyWebsite) à 68 points (Webnode), bien loin des 85 visés.

En tant que site indépendant au service des utilisateurs, nous tenons à signaler ces mauvais résultats aussi bien aux fournisseurs qu’à leurs clients. En effet, le problème est qu’en réalité, l’utilisateur n’a aucune influence sur la plupart des causes de ces temps de chargement.

La lenteur est due par exemple aux algorithmes de compression JavaScript et CSS, ou à la présence sur le site d’éléments qui retardent (voire bloquent) le processus de rendu. C’est au développeur de l’éditeur de régler ce problème. Les utilisateurs accordant toujours plus d’importance à l’Internet mobile, il faudra faire particulièrement attention à l’optimisation des vitesses d’affichage sur mobile.

Que se passe-t-il si mon site est lent ?

Un internaute qui visite votre site devra attendre plus longtemps que la page se charge, surtout s’il dispose d’une connexion bas débit. Il pourra s’impatienter et quitter votre site pour en chercher un plus rapide. Résultat : vos concurrents seront probablement mieux référencés que vous sur Google, malgré un contenu de qualité équivalente.

Toutefois, la pertinence du contenu primera toujours sur la vitesse d’affichage des pages. Si vous disposez de peu de ressources, il vaut mieux investir en priorité dans une offre d’informations à jour et pertinentes, offrant une valeur réelle aux lecteurs. Cette stratégie permet de générer des liens vers votre site (backlinks), qui à leur tour améliorent votre référencement. En fin de compte, la fréquence des visites, l’actualité du contenu et le faible taux de rebond sont plus importants que la vitesse de votre site. Le temps de chargement constitue malgré tout un facteur considérable pour votre référencement, et vous devriez tout faire pour qu’il soit le plus bas possible.

Comment améliorer la vitesse de chargement de mon site ?

Bien que vous ne puissiez pas modifier le code lorsque vous utilisez un éditeur en ligne, vous disposez de quelques possibilités pour réduire les temps de chargement :

Images : plus elles sont volumineuses, plus elles sont longues à charger. Vous pouvez utiliser Smush.it ou Tinypng.org pour compresser les images et modifier leur format et leur taille sans perte de qualité.

Texte : de toute évidence, les images attirent plus l’attention du lecteur que le texte, et dans certains cas, elles aident à comprendre le contenu écrit. Toutefois, ne vous contentez pas de remplacer du texte par des images, car le texte est plus rapide à charger.

Scripts : évitez d’alourdir votre site avec des gadgets ou des arrière-plans animés, des diaporamas, des encarts Facebook J’aime ou d’autres éléments inutiles qui nécessitent des scripts complexes. Les scripts ralentissent considérablement l’affichage des pages.

Notre conclusion

Il est vrai que dans certains domaines, l’utilisateur peut jouer sur les temps de chargement. Cependant, les vitesses d’affichage des éditeurs de site en ligne sont globalement trop lentes, aussi bien sur ordinateur que sur mobile. Les résultats obtenus par Wix et 1&1 sont particulièrement étonnants, car ces deux outils semblent en général rester à la pointe de la technologie. Si la situation devait changer, nous vous tiendrons au courant.

Vous avez des questions ? Posez-les dans les commentaires !

Commentaires

Retour au début